Arrêtons le jeu de massacre !

Les beaux jours reviennent petit à petit et avec eux
la vision de tous ces cadavres écrasés sur la route.

Et oui… c’est mal foutu la Nature,
avec l’arrivée des beaux jours elle laisse sortir ses animaux !

         

Combien de petits écureuils, de renards, de chevreuils,
déjà fauchés dans leur course pour rejoindre
l’autre côté de la route ?

          

Et quelle idée aussi pour les hérissons de venir,
après une nuit glaciale dans l’herbe,
se réchauffer les pattes sur l’asphalte de nos routes ?!
Sans parler des buses ou des chouettes
qui prennent un malin plaisir à éviter les lignes électriques
pour mieux s’écraser sur nos véhicules…

         

Et tous ces lapins, ces blaireaux,
ces sangliers avec leur troupeau de marcassins,
qui n’ont rien de mieux à faire que se jeter sous nos roues…

    

Et je ne parle même pas de ces chiens et de ces chats
qui débaroulent toujours dont ne sait où,
juste au moment où on passe !

Alors juste au cas où vous n’auriez pas encore réalisé,
bien calé derrière votre volant qu’il s’agit d’êtres vivants…

La route n’est pas un jeu vidéo où chaque cadavre ajouté
à votre compteur vous fait gagner
des points supplémentaires !

Et si ça vous fait sourire… autant vous le dire tout de suite :
les imbéciles qui prennent un malin plaisir à accélérer
dès qu’ils aperçoivent un animal dans leur ligne de mire
juste pour le plaisir de le foutre en l’air,
ça me fait gerber !

Je ne vois pas en quoi c’est glorieux d’écraser un animal…
un être vivant.

Et je ne parle même pas de ces lâches qui après leur forfait,
se tirent en douce sans même prendre la peine
de vérifier que l’animal est mort.
Pourquoi faire…
La bestiole peut bien souffrir… c’est juste une bestiole !

Et quand on me dit :
“Je ne vais pas me mettre au fossé pour éviter une bestiole !”
Je réponds toujours :
“Vous avez bien raison, le jour où vous écraserez un gamin
c’est pas le fossé qui vous attend mais le trou !”

Comment ? Ce n’est pas pareil ?
Un enfant ce n’est pas un animal !
Non c’est vrai.

Mais si on prend l’habitude de tuer
tout ce qui passe devant son capot,
peut-on être sûr à 100% que lorsqu’il s’agira d’un enfant,
on s’arrêtera ?

Si on n’a pas le réflexe de freiner en apercevant un animal,
peut-on garantir à 100% qu’on le fera lorsqu’il s’agira d’un enfant ?

Le respect de l’humain passe aussi par le respect de l’animal.

Et on a encore jamais vu dans les faits divers un automobiliste
mort de déshonneur pour avoir éviter d’écraser
un animal sauvage ou domestique.

Alors prenez le temps d’y réfléchir !
Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis ou d’attitude.

©Shahlimare
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Animaux Droit de l'animal Protection Défense

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site