Chats

Voici l'histoire de Moche le chat, un chat abandonné

On disait à tout le monde de ne pas toucher ce chat
mais pourtant cet homme l’a fait.
Cette histoire est déchirante.

https://xbqjeq-dm2306.files.1drv.com/y2pezk0W7imDbGOlt7L_2hGInTZ7Onf03QY40MGnjf-H-OI29enzedcMrsvcLalJpZiY3fpxE3PGXTSqjPaQuYmUd8yRjVA9ccpUOO8SvfsHM8bvvrUTvf38tPx1yBizA5Me_LP9c-57Co7Un3J6ZkOFVHIaJQPgJg_kt-kmW8MJQg/Chaton%20errant.jpg?psid=1

Tout le monde, dans le complexe résidentiel dans lequel je vivais, connaissait Moche. Moche était le chat de gouttière du quartier. 
Dans la vie, Moche aimait trois choses en particulier : les bagarres, fouiller les poubelles et... disons, l'affection des autres. Ces trois passions, combinées à une vie entière passée dans la rue, avaient laissé leurs traces sur lui.
Tout d'abord, il n'avait qu'un seul œil, et là ou aurait du se trouver l'autre, il n'y avait qu'un trou béant. Il lui manquait aussi une oreille du même côté, sa patte gauche avait probablement été cassée un beau jour et elle s'était ressoudée dans un angle bizarre, ce qui lui donnait l'air de toujours vouloir tourner au prochain coin de rue.  
Moche avait dû être un chat tigré gris sombre par le passé, mais c'était bien difficile à dire étant donné qu'il était couvert de cicatrices: sa tête, son cou, et même ses épaules. A chaque fois que quelqu'un voyait Moche, il avait la même réaction : "Mais qu'il est moche, ce chat !" Ce sobriquet était au fil du temps devenu son nom, c'était désormais ainsi que tout le monde le désignait.
On disait bien à tous les enfants de ne surtout pas le toucher. Les adultes lui lançaient des pierres, ou bien lui balançaient de l'eau pour le faire partir. Quand le chat miaulait devant leur porte, ils lui claquaient la porte au nez. 
Moche le chat réagissait toujours de la même manière. Si vous l'arrosiez, il restait là, à se faire tremper, jusqu'à ce que vous finissiez par vous lasser. Si vous lui jetez des choses, il venait pelotonner son pauvre corps contre vos pieds en signe de pardon. Dès qu'il apercevait des enfants, il courait vers eux en miaulant éperdument, et venait frotter sa tête sur leurs mains ou leurs jambes, dans une quête désespérée d'amour. Si vous le ramassiez, il se mettait tout de suite à téter un bout de votre chemise, de votre pantalon, tout ce qui se trouvait à sa portée. 

https://vdi5nq.bl3301.livefilestore.com/y2pIvy42m3NsExiP8g6rzgg9vbTupkYW5htNP-Dwn_GCSEPxyErBsiZ0vjCXxSq5SE8ZkC_5SvzBha5XHHtreWSadNzGXR9sk7txG8h5WHADSbznK4QkjE8NEWuH49y1f_Y-X3p1qteqhnjYPLCT4RG4A/10701ln1.jpg?psid=1
Un jour, Moche le chat a voulu partager son amour avec les huskys du voisin. Mais ces derniers n'ont pas vraiment apprécié l'initiative, et Moche a été salement amoché. J'ai entendu ses cris depuis chez moi. J'ai essayé de courir à son secours, mais le temps que j'arrive jusqu'à lui, il m'a semblé clair que sa pauvre vie misérable approchait de sa fin.
Il gisait là, étendu dans une flaque humide. Ses pattes arrière et le bas de son dos étaient grossièrement tordus hors de leur position normale, et une déchirure béante traversait la bande de poils blancs qui descendait le long de son pelage. Alors, je l'ai pris dans mes bras pour le ramener à la maison, et j'entendais sa respiration qui sifflait et qui était entrecoupée de petits hoquets. Je le sentais qui luttait pour arracher, encore, quelques dernières minutes à la vie pourtant si ingrate.
Je me suis dit que je devais lui faire terriblement mal. Et puis, j'ai senti une sensation de succion familière sur ma chemise. Moche, malgré la douleur qui le lacérait, et visiblement sur le point de mourir, essayait encore de me mâchouiller le col de ma chemise. Alors, je l'ai serré un peu plus fort contre moi, et il a doucement posé sa tête contre le creux de ma main. Puis il a tourné vers moi son œil de cyclope doré, et j'ai pu entendre le bruit d'un petit moteur qui se mettait en marche sous le poil rêche, le son particulier d'un ronronnement. 
Même dans cet état de souffrance absolue, ce chat moche et couvert de cicatrices ne demandait qu'un peu d'affection, peut-être même un peu de compassion. 
À ce moment, je me suis dit que Moche était la créature la plus belle, la plus aimante que j’avais jamais vue. Il n'a pas essayé de me griffer, ni de s'échapper. Moche le chat m'a simplement regardé, dans une confiance totale pour alléger ses souffrances. 
Il est mort dans mes bras, avant que je n'arrive chez moi, mais je me suis assis et je l'ai serré contre moi encore pendant encore un long moment. Je me suis dit que ce petit chat errant, insignifiant, balafré avait changé ma perception de ce qu'était, vraiment, la pureté d'esprit. Je me suis dit qu'il était l'expression même de l'amour, entier, complet et véritable. 
Moche m'en a plus appris sur le don de soi, le pardon et la compassion que ne l'auraient fait un millier de livres, de conférences, de shows télé. Je lui en serai à jamais reconnaissant. Il était blessé à l'extérieur mais moi, j'étais blessé à l'intérieur. Il m'a fait prendre conscience que je devais apprendre a aimer véritablement et simplement, sans attendre quoi que ce soit en retour.


Beaucoup de gens recherchent la richesse, le succès, l'admiration ou encore la beauté. Mais moi, j'essaierai toujours d'être Moche.

Histoire trouvée sur le Net - Auteur inconnu

©Shahlimare
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Famille nourricière

https://hhysba.blu.livefilestore.com/y2ph_tBjmo68jhYQXWzEuwfFRkiH-u9K5szwhnHF2qEMJL0WunNn10f5f4PbJI1QZLKs73Eq2cbWxvJBWiQp_XjK5TWR-2BifVDrSP7e_McZeI/VZ121.JPG?psid=1 
Eté 2012... celle que nous avons baptisé Mimine arrive sur notre terrasse
complètement amaigrie probablement à cause d’une maternité mais nous
n’avons jamais vu ses petits si c’est le cas. Elle n’est vraiment pas épaisse.
Même si sur cette photo on ne s’en rend pas forcément bien compte,
elle n’a que la peau sur les os et semble si triste.

https://hhysba.by3301.livefilestore.com/y2pJd3N1uxIH9S2tMw6YsdmLiW_x-SCSS8yWyBX3KQVIc-h7RKLk5LdzHXxrJYmwRFoh4oJX_QnertslYaWHsMqqh5BpJ3MQS-sxcLfWdVtMUM/VZ126.JPG?psid=1 
Eté 2013... nous avons réussi à requinquer notre Mimine mais comme
l’été dernier tous les matous du quartier lui ont tourné autour et nous
l’avons vu une première fois grosse d’une portée qu’elle a du perdre
soit par la faute d’un prédateur soit par la faute d’un humain. Elle s’est
faite reprendre par un matou, s’est retrouvée à nouveau enceinte mais
a eu l’excellente idée de venir faire ses petits dans notre tas de bois.
Ils sont nés dans la nuit du 06 au 07 août 2013 !
Quatre adorables boules de poils qu’elle m’a présenté un mois plus
tard. Visiblement suffisamment confiante en moi, Mimine s’est dirigée
vers le tas de bois où je savais qu’elle avait ses petits mais où je
n’étais jamais allée de peur qu’elle ne les déplace et qu’elle

les perdent comme sa précédente portée. Elle s’est allongée et
a poussé des petits cris en direction du tas de bois.
Je suis restée à un mètre d’elle environ.
Et tout à coup ils sont arrivés, d’abord un puis deux...
les plus téméraires sans doute car leur maman a du rappeler pour
qu’ils viennent tous les quatre à la tétée. Non seulement j’ai assisté à
leur tétée mais j’ai pu caresser la maman d’une main et ses bébés
de l’autre. C’était magique ! 

https://hhysba.by3301.livefilestore.com/y2pHO6NOZyDUMByGk-cqmrw-lZk6-uD93T4CCwA5wAaaPcB-yZCPYDeqxyY2FqMDZCM0cPylzPT_TMl_tmcmrueTjerfVmsPnxxAb71_wz7HjA/VZ132.JPG?psid=1 
Comme en grandissant le dessous des palettes sous le tas de bois est
devenu un peu juste et puis Mimine ne pouvait pas s’y glisser avec ses
bébés alors nous lui avons mis une panière avec un drap de bain sur la
terrasse. Elle est venu s’y installer, nous avons nourri toute la famille,
préparé les bébés pour une adoption parce qu’il était hors de question
qu’ils restent dans la rue, sans famille. Nous avons trouvé une famille
pour l’un d’entre eux et les deux autres ont été placés par la SPA. Le
quatrième chaton est mort probablement noyé suite à un gros orage.

Mimine nous a fait un cadeau magnifique en nous laissant profiter
de sa maternité mais ça a été également un véritable crève coeur
lorsqu’il a fallut se séparer des chatons. Même si nous n’avons partagé
leur petite vie qu’un peu plus d’un mois, nous les avons vu grandir et

nous nous y étions attachés malgré nous.
Nous n’avons pas voulu revivre une telle séparation alors
nous avons décidé de faire stériliser Mimine.

https://hhysba.dm2302.livefilestore.com/y2p7sc5ydIdhlQaTM7Kmmh7iGK5feNWoMOTZWjKiC62wHriH3NGjN8QDjFFrSpHYiX0xom6lcyXq_9T6yFvgbb-BuOYBd-jlzHVC8RfYlzDDoM/VZ136.JPG?psid=1
Après avoir contacté la SPA et en partenariat avec eux,
Mimine a été stérilisée et tatouée le 11/02/2014 après plusieurs jours
à essayer de l’attraper puisqu’elle reste malgré tout toujours craintive
surtout si on essaye de vouloir la prendre. Elle reste une chatte errante
mais nous sommes désormais et officiellement sa famille nourricière.
Vous pouvez apercevoir son tatouage dans son oreille droite

 https://hhysba.dm2303.livefilestore.com/y2pnc1wfLaDrzzDNtq882f2kqNjeO1-sD0I2slt2NUxX1xroDacrINRJ1RbBqETFoNpRzqfWa95ljOfSZp5hUl4BwJhhv9sZBqMmTen0rfmKhE/VZ137.JPG?psid=1
Cela ne se voit pas forcément très bien mais elle a une encoche à
l’oreille gauche qui doit permettre d’identifier rapidement le fait qu’elle
soit stérilisée et prise en charge par la SPA.

https://hhysba.dm2302.livefilestore.com/y2pUXPFOOxK3mpecplyyYbPxC1y5bywhX2yqekAA8kiXZF7b2FicIG9AX4hVC4ELMpaHnZ0J14M9gv7Tsz2kEEgdleYkNMJj1C_eLABM9jGScc/VZ138.JPG?psid=1 
Le mode de stérilisation a encore évolué depuis l’opération de notre
Caline puisque Mimine n’a été rasée que d’un côté et juste deux points
après l’intervention. Le vétérinaire avait été prévenu qu’il s’agissait
d’une minette errante qui ne pourrait pas être ramenée
. Nous avons
profité de l’intervention pour la faire vermifuger en plus, puisque ce
n’est pas pris en compte dans la prise en charge de la SPA.

 https://hhysba.dm2302.livefilestore.com/y2potfnQ6P6qz_032URZDhERd7XEn3ar3tuZc5rMlhPSUw1-vM8Vfuq8vpRDRK5J45cDjmAX8rZYhrvjTJRIDPshc0q8hWTByx14JRGCZ8vwps/VZ139.JPG?psid=1
Elle s’est enlevé un point dans les premiers jours comme l’avait prévu
le vétérinaire mais j’ai pris la peine de lui couper le second qui ne
semblait pas vouloir se résorber. J’ai eu peur que Mimine ne tire trop
dessus et qu’elle finisse par se blesser alors j’ai profité d’un de ses repas
pour couper délicatement le point sans la blesser et sans l’effrayer.

https://hhysba.dm2304.livefilestore.com/y2p_Y89oPwvJLyDKK0PLD57vmo8LGPSqUIVEAmUfQEOiQfI2RPcTk3QK_ugdFhNa--esE_pEhY7ifGVvtX-7fEWdzF2rarZSo4ky9m5A6a6iW0/VZ140.JPG?psid=1 
Maintenant que notre Mimine est enfin stérilisée nous allons pouvoir lui
offrir un véritable abri notamment pour l’hiver, sans craindre de voir
débarquer une armée de matous prêts à en découdre dans notre jardin.

https://hhysba.dm2303.livefilestore.com/y2p_e5it9LAPD7qAXqJ1Sa6ukpDXHzps_Jq-5VMfJPMMXgSFLNO00knu14ca5K0In2k_qalp1996-xm8N-SwZxl_rDn_FMEIwHWhz5zJ7YiO9w/VZ142.JPG?psid=1
Et voilà ! Notre Mimine est désormais la nouvelle habitante de la niche
qui avait été faite pour les Zouzous avant que nous ne décidions de les
adopter. Les parois intérieures sont tapissées de dalles de moquette
et sur le fond un vieux pull en laine doublé d’une couverture polaire
pour passer l’hiver bien au chaud. Pour l’instant elle est sous la table
de jardin pour la protéger de la pluie et du vent plutôt froid.

https://hhysba.dm2303.livefilestore.com/y2pZqSFFjFTkxIMsecGjBzAPiTpWI0dfna9FUrWFqokIHh4Up_1yEV5UXMlkkyakeKSH6W-hnKvlnf47D6FtQwxu2Rhw2KLjwA6Tin1y0MIVh4/VZ141.JPG?psid=1
Au début elle se méfiait de cet abri avec juste une seule issue de sortie.
Il a fallut la convaincre qu’elle n’y risquerait rien et que c’était désormais
sa maison rien qu’à elle. son coin repas se trouve juste devant.

Vous vous demandez sans doute pourquoi on ne l’a pas adoptée...
Et bien nous avons déjà trois chats : Caline, Gribouil et Gospel et nous
ne pensons pas qu’un quatrième à l’intérieur soit très raisonnable. Nous
ne pouvons pas adopter tous les chats errants ou abandonnés. De même
que nous ne pouvons pas tous les faire stériliser, c’est pour cela que nous
avons solliciter la SPA qui a accepter une prise en charge à 50% à la
condition qu’il y ait stérilisation et tatouage à notre nom, nous désignant
comme famille nourricière. J’avais bien insisté sur le fait que la stérilisation
nous permettrait de lui installer un abri permanent. Et nous nous sommes
engagés à toujours la nourrir. Nous ne voulons pas changer ses habitudes
mais juste empêcher qu’elle ne se fatigue avec des portées à répétition.
Nous voulons juste qu’elle ait un point de chute où elle peut se reposer
et manger sans aucune crainte. Et puis maintenant, plus d’inquiétude à
avoir pour des chatons livrés à leur sort qui viendraient grossir les rangs
de tous ces chats errants dont personne ne veut prendre la responsabilité.

En ville il y a les tordus qui les martyrisent par plaisir mais à la campagne
les souffrances ne sont pas forcément moindre, simplement différentes.

Mourir de faim, de froid, de maladie ou de blessure, c’est toujours mourir.

Mais le pire pour moi je crois, c’est l’indifférence.
Personne autour de nous n’a vraiment compris notre démarche pour une
simple chatte errante et encore moins quand on a dit qu’on avait eu 50%
des frais à notre charge. Aller payer pour un animal, passe encore, mais
pour un animal qui n’est pas le notre... on n’est pas normal c’est sûr !

Peut-être qu’on essaye juste de faire preuve d’humanité à notre façon...

Pendant que d’autres font preuve d’inhumanité surmédiatisée !

©Shahlimare
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site