Droit de l'animal

ATTENTION, être sensible !


30 Millions d'Amis - Nouvelle campagne 2015 contre l'abandon

©Shahlimare
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Pour le respect et l'application des lois !



Chaque jour, en France, des milliers d'animaux égorgés sans insensibilisation préalable meurent dans d’atroces souffrances. D'après une enquête de 2007 du ministère de l'Agriculture, 1 animal sur 3 est en effet abattu sans être étourdi ni engourdi au moment de sa mise à mort.

Son agonie peut ainsi durer jusqu'à 14 minutes !

©Shahlimare
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

POURQUOI ?

Il y a un an presque jour pour jour,
le site ClicAnimaux nous présentait le petit
BASILE.

Ce pauvre chiot de 9 mois avait été sorti de l'enfer par l'association L'Homme et son Chien, alors que son "maître" le battait et le forçait à ingurgiter de l'alcool.
La mobilisation des ClicCoeurs avait permis de financer ses examens, ses médicaments et son régime alimentaire. Malheureusement, les dommages subis par BASILE étaient bien trop lourds pour être soignés définitivement et son état s’est brusquement aggravé depuis novembre dernier. Vous pouvez aller lire la dernière lettre de BASILE au Père Noël pour en savoir plus.


BASILE


Je ne vais pas écrire au Père Noël comme ce pauvre Basile mais j’aimerais m’adresser à tous mes semblables, selon la formule consacrée, pour vous demander simplement ceci : POURQUOI ?

Il n’y a pas un jour qui ne passe sans que je tombe sur un article qui parle d’un animal meurtri, martyrisé, la plus part du temps juste pour le plaisir d’un ou plusieurs humains. Humain ??? Mais quel humain pourrait commettre toutes ces atrocités que je découvre au fil des jours ??? Des chevaux laissés à l’abandon dans un pré, un âne à la patte brisée laissé sans soin pendant des mois, des chats caillassés dans des cités, un chien trainé derrière une voiture ou brulé vif un soir d’ennui, d’autres chiens pendus à la fin de la saison de chasse. Ca n’a absolument rien d’humains ces horreurs ! Et le pire dans tout ça, c’est que même des gosses s’y mettent et vont jusqu’à se filmer pour épater les copains ! Et on ose encore parler d’humains qui ont commis un acte barbare ?! Moi je parlerais plutôt de barbares tout court qui ont commis un acte inhumain !

Quand on en a après quelqu’un ou quelque chose je peux le comprendre mais qu’on s’en prenne à un animal comme exutoire, j’aimerais vraiment qu’on m’explique et qu’on me dise pourquoi. Comment peut-on torturer un animal par plaisir et, surtout, comment peut-on rester insensible à sa douleur, à sa souffrance, à ses cris ? Comment peut-on torturer un être vivant sans ressentir la moindre compassion ? Et tous ces barbares qui torturent par plaisir des animaux sans défense, qui peut nous garantir que demain ils ne s’en prendront pas à nous ?

La souffrance animale n’est pas moins insupportable
que la souffrance humaine,
elle est juste plus silencieuse.

Mais voilà un vieux réflexe humain qui reprend le dessus et ce qui est fait à l’autre ne m’est pas fait à moi. Pendant qu’on maltraite un animal, on ne me maltraite pas. Oui mais quand on peut déchainer autant de violence gratuite contre un animal sans défense et innocent, qui peut garantir que face à un humain qui pourrait se défendre, cette violence ne serait pas plus grande encore. Rien ni personne. Aujourd’hui notre société commence tout juste à faire un possible lien entre les sévices sur animaux et les sévices à enfants, mais combien faudra-t-il encore d’animaux martyrs et d’enfants brisés, pour qu’on se décide enfin à appliquer véritablement la loi ?! Aucun être vivant ne devrait avoir à subir les attaques d’un barbare sous aucun prétexte et surtout pas pour le plaisir de satisfaire sa soif de violence. Quand un être abject peut torturer un être vivant sans ressentir le moindre regret ni la moindre retenue, je pense que fatalement il aura envie d’aller plus loin dans sa démarche et si notre société, notre système législatif, ne font rien pour les stopper qui le fera ?

Chaque jour qui passe en voyant ces articles dans la presse, sur le net, en écoutant la radio, je me désole pour tous ces animaux martyrs. Je me demande si on se rend bien compte de tous ces barbares en herbes que nous fabriquons. Mais heureusement, il existe encore des personnes de bonne volonté qui permettent de garder espoir, aussi infime soit-il, en l’humanité. J’aimerais pouvoir avoir leur abnégation face à ce combat tellement disproportionné. J’aime à croire qu’à ma façon et à mon humble niveau, je peux aussi soutenir ces bonnes volontés par des pétitions signées, par des dons aux associations de protection animales, par des gestes au quotidien pour des animaux abandonnés. Il ne suffit pas de beaucoup : une gamelle de croquettes, une caresse, un peu d’attention... un petit quelque chose qui maintient la petite flamme de vie et d’espoir dans chacun de ces laissés pour compte. J’ai fait ce choix et je ne le regrette pas, ce qu’ils nous donnent en retour ne se mesure pas, il se vit et je peux vous assurer qu’il y a des moments... je n’aurais voulu les louper pour rien au monde. J’aime mes semblables mais ils ne m’apporteront jamais ce que les animaux m’apportent : une relation vraie sans calcul ni tromperie, juste de la confiance.

Alors voilà, en cette fin d’année je n’ai qu’une envie, un seul souhait :
Que l’Année 2013 voit enfin la souffrance animale diminuer de façon significative et que leurs bourreaux soient enfin punis à leur juste mesure. Si la loi ne les effraye pas, ils se croiront toujours impunis et continueront sans cesse.

Je vous souhaite de très Bonnes Fêtes de fin d’année à tous !

©Shahlimare
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Un Animal ne pleure pas...


Un animal ne pleure pas... Il souffre en silence par 30-Millions-d-Amis

Les animaux expriment leurs joies, leur bien-être.
Mais, face au drame de l'abandon, ils restent sans larmes, sans voix !
Pourtant, ils en souffrent.
C'est ce que la Fondation 30 Millions d'Amis a choisi de révéler
ou de rappeler cette année au grand public à travers sa nouvelle campagne.
Pour que leur douleur ne reste pas muette, pour que les souffrances de l'abandon,
qui connait une recrudescence chaque été, ne soient pas passées sous silence.

Un animal ne pleure pas... Il souffre en silence

Hier auprès de son maitre, aujourd’hui seul et perdu.
Hier protégé et soigné, aujourd’hui en danger
Hier aimé, aujourd’hui oublié et délaissé.

L’abandon est une rupture brutale.
Cet été, 60 000 animaux risquent d’en être les victimes silencieuses.
Quand il n’y a pas de larmes à essuyer, il reste une douleur à faire entendre...
Mobilisez-vous contre l’abandon !

Faites un don

©Shahlimare
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Présidentielle 2012 : 10 questions aux candidats

Protection animale :
Comparez le programme des candidats à l'élection présidentielle 2012

La Fondation 30 Millions d’Amis interroge les différents candidats à l'Elysée sur 10 problématiques phares de protection des animaux : régime juridique de l’animal, expérimentation animale, trafics d’animaux, transport et élevage, corrida, fourrure, chasse, animaux sauvages dans les cirques...

Vous pouvez consulter leurs réponses sur le site de la Fondation 30 Millions d’Amis

Voici ce qui a été transmis à chaque candidat :

* dossier envoyé aux candidats

* communiqués de presse

©Shahlimare
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Luttons contre les abandons !

Luttez contre l'abandon !

L’abandon est passible de 2 ans d’emprisonnement et de 30 000 € d’amende (Art 521-1 du code pénal). Mais dans les faits, les coupables restent le plus souvent impunis, alors que les victimes, elles, sont condamnées aux pires souffrances. Ce paradoxe, la Fondation en a fait le thème de sa nouvelle campagne qui suggère un chien derrière des barreaux, symboles de cette injustice vécue par près de 60 000 chiens et chats chaque été.
Révéler cette injustice au plus grand nombre, montrer les conséquences dramatiques d'un comportement lâche et irresponsable, sont essentiels pour notre combat.


30 Millions d'Amis - Campagne contre les abandons
par 30-Millions-d-Amis

©Shahlimare
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Refusons les traditions barbares !

CAMPAGNE NATIONALE D'INFORMATION DES CONSOMMATEURS CITOYENS
SUR LA REALITE DES PRATIQUES D'ABATTAGE DES ANIMAUX


Je ne suis pas végétarienne et par conséquent je contribue aussi à la souffrance animale et j’en suis bien consciente, ce qui n’excuse en rien mes actes. Mais si je ne suis pas adepte du végétarisme ou du végétalisme, je n’en reste pas moins convaincue que l’on se doit de respecter tous les êtres vivants y compris dans la mort.

Personnellement je suis athée parce que je pense depuis bien longtemps que la religion quel qu'elle soit signifie plus souvent la souffrance que l’amour contrairement à ce qu’elle veut faire croire. Et quand je parle de souffrance, je ne stigmatise aucune religion en particulier mais bien TOUTES les religions ! Car en matière de souffrances et d’horreurs, elles ont malheureusement toutes leur part d’ombre que l’on parle d’êtres humains ou d’animaux... pas une d’entre elles ne peut se prétendre meilleure que les autres car elles ont toutes à un moment ou un autre prôner des actes de barbaries au simple nom de la religion et pour des motifs tous plus idiots et égoïstes les uns que les autres !

Alors aujourd’hui quand je vois cette campagne contre les rituels d’abattages et bien je me dois de l’afficher parce que je refuse qu’on m’impose des traditions religieuses que je rejette, juste pour satisfaire une partie de la population et des spéculateurs prêts à s’en mettre plein les poches en jouant sur des croyances.

Si vous voulez vraiment pouvoir décider en toute connaissance de cause et faire connaitre votre avis, je vous conseille d’aller faire un tour sur ce site :  http://www.abattagerituel.com/ .

Et si vous êtes adepte d’une de ces religions qui, pour des raisons obscures, pensent qu’il faut faire souffrir un animal gratuitement juste pour se donner l’impression que l’homme est au-dessus de tout... alors je vous plains. Je ne vous juge pas et je ne vous jette pas la pierre mais je vous plains sincèrement.

Alors que cette barbarie soit votre choix de vie c’est votre problème mais vous n’avez pas à l’imposer à tous ! Non seulement je refuse de manger de la viande qui provient d’abattage rituel mais je refuse aussi qu’on me l’impose à mon insu !

Vous voulez qu’on précise sur les étiquetages lorsque les rituels ont été respectés alors que l’on précise aussi et avec autant de clarté et de visibilité lorsque cette horreur n’est pas pratiquée. En tant qu’athée, c’est aussi mon droit de savoir que l’animal qui a donné sa vie pour me nourrir n’a pas en plus souffert inutilement et gratuitement. Merci.

©Shahlimare
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Changeons la loi !

Article 528 du Code Civil

Sont meubles par leur nature les animaux et les corps qui peuvent se transporter d'un lieu à un autre, soit qu'ils se meuvent par eux-mêmes, soit qu'ils ne puissent changer de place que par l'effet d'une force étrangère.

Pour protéger les animaux de la cruauté humaine, il faut faire évoluer la loi !

NON LES ANIMAUX NE SONT PAS DES OBJETS !

©Shahlimare
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

A quand un été sans abandon, sans souffrance ???

Qui de Léa ou Benji va être laissé au bord de la route ?
En suggérant que ce puisse être Léa,
la Fondation 30 Millions d'Amis bouscule les consciences
et montre l'abandon dans ce qu'il a de plus cruel et d'insoutenable.
Car si l'on ne peut accepter l'idée qu'une petite fille soit abandonnée,
chacun devrait être indigné par les
Car si l'on ne peut accepter l'idée qu'une petite fille soit abandonnée,
chacun devrait être indigné par les
60 000 abandons de chiens et de chats

qui ont lieu chaque été !

L’abandon d’un animal est un délit puni par la loi,
jusqu’à 2 ans d’emprisonnement et 30 000€ d’amende.
Mais combien le savent ?
Et qui sait qu’un chien ou un chat abandonné
est presque irrémédiablement condamné au pire ?
S'il ne meurt pas de faim ou d’un accident,
il sera capturé par la fourrière avec le risque d'être euthanasié
si aucun refuge ne le recueille à l’issue d’un délai de 8 jours de garde.


©Shahlimare
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Protégeons nos Hérissons

Et bien oui je sais, je n’ai pas le temps de passer chez vous et pourtant j’ai le temps de vous parler des hérissons… et oui mais c’est comme ça : il y a des priorités qui ne peuvent pas attendre et le hérisson en fait partie !

Et pourquoi me direz-vous ?
Et bien tout simplement parce qu’avec les beaux jours, ces petites bêtes font comme toutes les autres, elles se reproduisent et surtout elles sortent d’avantage et très souvent à leurs risques et périls. Faut comprendre hein, les chauffards qui ne s’arrêtent déjà pas pour un chat ou un chien ne vont certainement pas faire mieux pour un hérisson. Quand on est irresponsable derrière son volant, on l’est en général jusqu’au bout. Et ainsi tous les ans, on peut compter régulièrement sur les bords de la route tous les petits cadavres de hérissons qui la jonchent et le week-end c’est souvent encore pire !

Oui mais voilà… quand on écrase un hérisson, on ne détruit pas uniquement le pauvre malheureux qui passe sous les roues mais aussi probablement sa petite famille. Une maman hérisson, comme toutes les autres mères de la création, doit aussi aller chercher à manger pour subvenir à ses petits. Elle prend donc des risques et si elle ne rentre pas… peu de chances que les petits survivent tous seuls…

Et un petit bébé hérisson et bien ça ressemble à cette petite boule,
avec des piquants tout doux…

Une petite bouille adorable qui ne demande qu’à profiter de la vie…

Et puis surtout,
si vous savez lui faire une petite place dans votre jardin,
il saura vous débarrasser de certains nuisibles telles que les limaces !

Alors quand vous apercevrez un hérisson sur la route, ce n’est pas un bonus qui rapporte des points quand on l’écrase, c’est juste une petite vie qui mérite qu’on y prête un peu plus attention. Le hérisson est réellement menacé ! Par la circulation sur les routes de France et de Navarre mais aussi par les pesticides et les machines agricoles… et si MacDonald et capable de revoir certains de ses emballages pour éviter que ce petit animal ne soit pris au piège… vous pouvez bien aussi faire un petit effort non ?

J’adore ces animaux et quand mon Amie Zoé m’a envoyé ces photos, ça m’a semblé une évidence que de vous montrer qu’un hérisson ce n’est pas juste une masse informe collée au bitume de nos routes.

Vous pourrez en apprendre bien d’avantage sur les hérissons
en allant voir ce site :

www.herisson.eu

Vous y découvrirez comment les nourrir, les soigner, les protéger,
les inviter dans votre jardin…
bref vous apprendrez à mieux les connaitre.
D'ailleurs l'auteur du site m'a précisé que
le petit hérisson sur les photos n'était pas un hérisson européen
donc si vous voulez en savoir plus...

©Shahlimare
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Les Dix Commandements d'un Animal de Compagnie

Avec les beaux jours et surtout l’arrivée des grandes vacances qui approche, beaucoup d’animaux de compagnie quel qu'ils soient se retrouvent abandonnés. Dans le meilleur des cas ils sont laissés dans des refuges.
Prendre un animal de compagnie est un engagement sinon pour toute votre vie mais au moins pour toute sa vie à lui. Alors réfléchissez toujours avant de vous engager parce que de ce geste qui peut vous sembler anodin, c’est la vie d’un être vivant qui va en dépendre… pas une peluche, pas un jouet, pas un objet de mode… UN ETRE VIVANT !

Le texte ci-dessous m’a été transmis par mon Amie Shimona (il était en anglais alors j’espère que ma traduction reflètera au mieux le texte original).

LES DIX COMMANDEMENTS D’UN ANIMAL DE COMPAGNIE

  1. Ma vie durera probablement 10 ou 15 ans. N’importe quelle séparation de toi me sera pénible.
  2. Laisse moi le temps de comprendre ce que tu attends de moi.
  3. Place ta confiance en moi, c’est essentiel pour mon bien-être.
  4. Ne sois pas furieux contre moi trop longtemps et ne m’enferme pas pour me punir. Tu as ton travail, tes amis, tes amusements mais moi je n’ai que toi.
  5. Parle-moi. Même si je ne comprends pas tes mots, je comprends vraiment ta voix quand tu me parles.
  6. Sois toujours conscient de la façon dont tu me traites, je ne l’oublierai jamais.
  7. Avant de me frapper, avant que tu ne me frappes, rappelle-toi que je peux te blesser et pourtant je choisis de ne pas te mordre.
  8. Avant de me reprocher d’être paresseux ou peu coopératif, demande-toi si quelque chose peu me déranger. Peut-être que je n’ai pas la bonne nourriture, que j’ai été sous le soleil trop longtemps, que mon coeur a peut-être vieilli ou est trop faible.
  9. S’il te plaît, prends soin de moi quand je vieillirai. Toi aussi tu deviendras vieux.
  10. Sur l’ultime parcours difficile, accompagne-moi s’il te plaît. Ne dis jamais que tu ne peux pas supporter de regarder. Ne me laisse pas partir seul. Tout est plus facile pour moi si tu es à mes côtés parce que je t’aime tellement et pour toujours.

Prenez le temps aujourd’hui de remercier la présence de vos animaux de compagnie. Profitez et prenez bien soin d’eux. La vie serait bien terne, moins joyeuse sans cette relation qui vous unit.
Nous n’avons pas à attendre du Ciel d’être entouré par l’espérance, l’amour et la joie de vivre. Tout ceci se trouve déjà sur terre et ce sont eux : nos Animaux de Compagnie !
Le texte original en anglais est de Marc C. Phillips.

©Shahlimare
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Arrêtons le jeu de massacre !

Les beaux jours reviennent petit à petit et avec eux
la vision de tous ces cadavres écrasés sur la route.

Et oui… c’est mal foutu la Nature,
avec l’arrivée des beaux jours elle laisse sortir ses animaux !

         

Combien de petits écureuils, de renards, de chevreuils,
déjà fauchés dans leur course pour rejoindre
l’autre côté de la route ?

          

Et quelle idée aussi pour les hérissons de venir,
après une nuit glaciale dans l’herbe,
se réchauffer les pattes sur l’asphalte de nos routes ?!
Sans parler des buses ou des chouettes
qui prennent un malin plaisir à éviter les lignes électriques
pour mieux s’écraser sur nos véhicules…

         

Et tous ces lapins, ces blaireaux,
ces sangliers avec leur troupeau de marcassins,
qui n’ont rien de mieux à faire que se jeter sous nos roues…

    

Et je ne parle même pas de ces chiens et de ces chats
qui débaroulent toujours dont ne sait où,
juste au moment où on passe !

Alors juste au cas où vous n’auriez pas encore réalisé,
bien calé derrière votre volant qu’il s’agit d’êtres vivants…

La route n’est pas un jeu vidéo où chaque cadavre ajouté
à votre compteur vous fait gagner
des points supplémentaires !

Et si ça vous fait sourire… autant vous le dire tout de suite :
les imbéciles qui prennent un malin plaisir à accélérer
dès qu’ils aperçoivent un animal dans leur ligne de mire
juste pour le plaisir de le foutre en l’air,
ça me fait gerber !

Je ne vois pas en quoi c’est glorieux d’écraser un animal…
un être vivant.

Et je ne parle même pas de ces lâches qui après leur forfait,
se tirent en douce sans même prendre la peine
de vérifier que l’animal est mort.
Pourquoi faire…
La bestiole peut bien souffrir… c’est juste une bestiole !

Et quand on me dit :
“Je ne vais pas me mettre au fossé pour éviter une bestiole !”
Je réponds toujours :
“Vous avez bien raison, le jour où vous écraserez un gamin
c’est pas le fossé qui vous attend mais le trou !”

Comment ? Ce n’est pas pareil ?
Un enfant ce n’est pas un animal !
Non c’est vrai.

Mais si on prend l’habitude de tuer
tout ce qui passe devant son capot,
peut-on être sûr à 100% que lorsqu’il s’agira d’un enfant,
on s’arrêtera ?

Si on n’a pas le réflexe de freiner en apercevant un animal,
peut-on garantir à 100% qu’on le fera lorsqu’il s’agira d’un enfant ?

Le respect de l’humain passe aussi par le respect de l’animal.

Et on a encore jamais vu dans les faits divers un automobiliste
mort de déshonneur pour avoir éviter d’écraser
un animal sauvage ou domestique.

Alors prenez le temps d’y réfléchir !
Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis ou d’attitude.

©Shahlimare
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Les Animaux ne sont pas des jouets !

ARRETEZ DE NOUS PRENDRE POUR DE VULGAIRES OBJETS

NON
Les Animaux ne sont pas des jouets ni des objets !

Et ce soir j'ai vraiment envie gueuler un bon coup après tous ces gens "bien comme il faut" qui n'hésitent pas à mutiler, oui je dis bien mutiler, leurs animaux de compagnie juste pour leur confort et sans aucun respect pour ces animaux !

Je suis allée visiter le blog de mon Amie Ladifelys pour y découvrir que deux nouveaux pensionnaires étaient arrivés au Refuge Duflos... dégriffés !

Cette pratique appelée aussi onyxectomie est un acte abjecte et est une souffrance à vie pour l'animal qui l'a subit car on lui coupe l'équivalant de la dernière phalange chez l'homme.  Ce qui implique que l'animal devra le restant de sa vie prendre appuie sur l'avant dernière phalange qui n'est pas prévue pour cet effet.

Concrètement, à raison de cinq griffes par patte, il subit 10 amputations nettes et séparées rien que pour les pattes avant. Les mouvements de l'animal sont gênés par cette amputation qui accroit aussi les tensions sur les ligaments, les tendons et les muscles, sans parler des infections post-opératoires, des hémorragies ou des repousses anormales de griffes qui obligent à de nouveaux actes de chirurgie. L’opération se passe sous une anesthésie générale assez longue et au réveil, la douleur doit être apaisée par de puissant analgésiques. Et bien sûr, inutile de préciser qu'un animal qui a subit un dégriffage n'a plus aucun moyen de défense.

Autre détail non négligeable : l’animal ainsi mutilé n’a pas, comme pourrait l’avoir un humain qui a subi une amputation, de béquilles ou un fauteuil roulant pour se déplacer… ce qui signifie qu’en plus de la souffrance de l’intervention il va devoir aussi subir la souffrance due à l’appui sur ses membres amputés dès qu’il sera réveillé.

Le lien ci-dessous vous montrera la procédure de dégriffage et des exemples de complications post-opératoires. Le site est en anglais mais les images parlent d’elles-mêmes et sont tirées de livres d’études vétérinaires :
http://www.maxshouse.com/facts_about_declawing.htm

L'ablation des griffes est légale dans certains pays, comme les États-Unis ou le Canada où elle est couramment pratiquée. En Europe, elle est interdite dans un certain nombre de pays, notamment ceux qui ont ratifié la convention européenne pour la protection des animaux de compagnie dont l'article 10 prohibe les opérations chirurgicales dites de convenance.

Le dégriffage est illégal dans 29 pays principalement européens : Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Brésil, Bulgarie, Chypre, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Israël, Italie, Japon, Lituanie, Luxembourg, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni, Slovénie, Suède, Suisse, République Tchèque, Turquie.

Alors si vous avez peur pour vos rideaux et vos canapés...

ACHETEZ UNE PELUCHE

Et vous, les vétérinaires qui acceptez de pratiquer cette horreur...

CHANGEZ DE BOULOT !

Un vétérinaire, tout comme un médecin, se doit avant tout de soigner ses patients et non pas de les mutiler à vie juste pour faire plaisir à des clients indignent de posséder un animal et prêts à payer pour leur seul confort.

©Shahlimare
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×