Droit de l'animal

Pour mémoire ou pour information


Déclaration Universelle des Droits de l'Animal
       

PRÉAMBULE :

Considérant que la Vie est une, tous les êtres vivants ayant une origine commune et s'étant différenciés au cours de l'évolution des espèces,

Considérant que tout être vivant possède des droits naturels et que tout animal doté d'un système nerveux possède des droits particuliers,

Considérant que le mépris, voire la simple méconnaissance de ces droits naturels provoquent de graves atteintes à la Nature et conduisent l'homme à commettre des crimes envers les animaux,

Considérant que la coexistence des espèces dans le monde implique la reconnaissance par l'espèce humaine du droit à l'existence des autres espèces animales,

Considérant que le respect des animaux par l'homme est inséparable du respect des hommes entre eux,  

IL EST PROCLAME CE QUI SUIT :

Lire la suite

Fallait que je le dise...

J'ai reçu cette photo de Ladifelys,
une de mes amies de blog qui est bénévole au Refuge Duflos à Antibes.

Très mignon ce petit chaton !
Dommage que ce grillage gâche un peu la photo ?
NON… dommage que ce chaton soit pensionnaire du Refuge Duflos !

Ladifelys profite de ses vacances pour aller trois fois par semaine au Refuge pour aider à soigner tous les chats malheureux, les chatons qui viennent tout juste de naître et leurs mamans qui sont abandonnés alors qu’il aurait suffit de stériliser les adultes pour éviter cela.

Quand les gens comprendront-t-ils que les animaux ne sont pas des choses qu’on peut prendre un jour et jeter le lendemain ?
Il est vrai que même pour la loi française un animal n’est pas considéré comme un être vivant à part entière mais simplement comme un bien au même titre que la vieille armoire de votre tante Berthe.

Quand baissera-t-on les tarifs des interventions vétérinaires telles que la stérilisation ?
En admettant que cela soit la vraie raison du problème des abandons car je reste persuadée que celui qui aime vraiment son animal saura toujours trouver une solution pour son compagnon à quatre pattes. Et je précise qu’il y a des dispensaires ainsi que des refuges qui acceptent de les faire à moindre coût pour les personnes en difficultés financières, justement pour éviter les abandons.

Quand les gens apprendront-ils tout simplement à se responsabiliser ?
Acheter un chaton ou un chiot pour le mettre sous le sapin de Noël en prétextant qu’on voulait faire plaisir au gosse qui le réclamait… et se plaindre ensuite que le gosse ne s’en occupe pas… quel est le plus fautif des deux : le gosse à qui ses parents ont laissé croire qu’un être vivant était un jouet comme un autre ou les parents qui ne sont même pas fichus de faire preuve simplement de bon sens et de réfléchir à leurs actes !!!
Et c’est par leur exemple que le gosse devra apprendre le respect du à un animal ? Pauvre animal...

Je vais arrêter là parce que j’en aurais trop à dire sur la bêtise humaine et l’égoïsme dont sont capables certains de nos congénères. Je préfère souligner le mérite des bénévoles qui, comme Ladifelys, font face au quotidien à la réalité des abandons et qui savent apporter leur amour et leurs attentions à tous ces animaux.

©Shahlimare
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Bientôt les grandes vacances !

Le mois de juillet sera bientôt là...
avec ses grands départs en vacances...
et son cortège d'abandons !

Alors même si vous pensez ne pas être concernés...

Même si vous pensez que chaque année c'est le même refrain...

Même si vous pensez que c'est dommage pour eux
mais qu'on ne peut rien faire...

Je viens vous le redire quand même !

Et pour ceux qui se sentent concernés...

Pour ceux qui pensent qu'on peut toujours changer le refrain...

Pour ceux qui pensent que c'est dommage
mais qu'on peut faire quelque chose malgré tout...

Je suis allée chercher la petite Caline à la SPA le 17 juillet 2000
et je ne regrette rien !

Alors à vous de voir...

©Shahlimare
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

NON A LA CORRIDA !

Avec les beaux jours les corridas vont reprendre de plus belles que ce soit en Espagne comme dans le Sud de la France.

Sous le prétexte d'une tradition (curieusement se sont toujours les plus monstrueuses qui persistent !) on va encore faire la fête autour de la torture et de la mise en mort de taureaux pour le plaisir de quelques aficionados en mal de sensation forte !

Mais personne ne me fera croire que le combat est loyal lorsque l’un des deux combattants est diminué volontairement soit par des produits qui lui sont administrés, soit pas des coups portés à plusieurs reprises par la garde rapprochée du supposé maître de l’arène, j’ai nommé le torero.

Et que dire de ces pauvres chevaux, participants bien malgré eux, qui subissent tout autant que les taureaux cette mascarade ignoble qui n’a pour seul but que de faire croire à l’homme qu’il est le plus fort et de flatter ainsi son ego !

Sommes-nous donc si médiocres que l’on soit obligé de torturer sans cesse des animaux sans défense ? Pas de quoi être fier en tout cas de faire partie du genre humain devant ces spectacles de la honte !


Tableau de T. Hély

http://www.anticorrida.com/


La CORRIDA ni un art, ni une culture

Mais la torture d'une victime désignée...
Emile ZOLA 

©Shahlimare
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Lire la suite

Voilà à quoi peut servir notre engagement !

En 2008

VICTOIRE Contre GUILLERMO HABACUC VARGAS le Pseudo ARTISTE qui a laissé un CHIEN MOURIR dans une GALERIE D'ART

Il y a de quoi être satisfait par l'ampleur de la révolte des amis des animaux du monde entier suite à l'ignominie commise par ce pseudo-artiste du Costa Rica.
La pétition a reçu plus de 176 000 signatures en seulement quelques jours.

L'exposition de la Honte !

Et les organisateurs de la biennale ont reçu des milliers de courriers. D’autres part, l'association italienne OIPA.

Nous annonce les premières retombées de ce mouvement de protestation : l'artiste présente ses excuses publiques. Et promet de ne plus jamais refaire un tel acte, il promet qu'il ne parlera plus de la mort de cet animal comme s'il s'agissait d'une œuvre d'art.


Les organisateurs de la biennale, inquiets de cette mauvaise publicité, demande des explications à cet artiste et remettent en cause la légitimité de sa présence durant la biennale.

Plusieurs associations de protection animale étudient un moyen de poursuite judiciaire contre cet homme.

Franco Frattini, Le vice président de la Commission Européenne en personne a envoyé une lettre d'indignation aux médias, demandant entre autres que les portes de l'Europe restent close à un tel homme.

Il est clair que l'on pourra parler vraiment de victoire le jour ou cet homme sera jugé pour ce qu'il a fait.

Lire la suite

Sur une chanson de Salvatore Adamo - Inch'Allah



J’ai vu ce lieu dans sa misère

Mais de l’amour dans leurs grands yeux

Quand j’ai voulu faire marche arrière

Mon cœur déjà battait pour eux

 

Comment sont-ils arrivés là

Abandonnés et rejetés

Je n’entendais plus que cela

Leurs petits cris pour m’attirer

 

Une autre cage, une autre histoire

Un peu pareille mais pas la même

Comment peut-on encore faire croire

Que seul l’humain c’est dire « je t’aime »

 

J’ai vu ce chien courber l’échine

Quand j’ai voulu m’en approcher

Ne tremble pas, ton mal je le devine

Et moi j’ai honte j’voudrais pleurer

 

Honte à vous ! Honte à vous !

Honte à vous ! Honte à vous !

 

Il doit penser que je ressemble

A son bourreau qu’il aimait tant

Car c’est pas le froid s’il tremble

Juste la crainte du temps d’avant

 

Et là ce chat défiguré

Juste par jeu ou pour faire mal

Qui en voudra d’un balafré

Et puis c’est juste un animal

 

Sans oublier les autres bêtes

Vaches et chevaux à la merci

De tous ceux qui les maltraitent

Et les laissent crever sans un bruit

 

Honte à vous ! Honte à vous !

Honte à vous ! Honte à vous !

 

Mais leurs souffrances sont bien réelles

Et les tordus qui ont fait ça

Ne garderont aucune séquelle

On ne les arrête même pas

 

Et ces petits qu’on laisse naitre

Sans qu’on en veuille et qu’on rejette

Alors qu’une simple opération

Eviterait les abandons

 

Moi je rêve du jour où la justice

Sans réserve s’abattra enfin  

A l’encontre de ces sévices

Et de ces traitements inhumains

 

Honte à vous ! Honte à vous !

Honte à vous ! Honte à vous !  

 
©Shahlimare

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Le cirque

 Le Cirque

 

Parents n’emmenez jamais vos enfants

Sous un chapiteau qui exhibe des animaux

Le vrai cirque n’inflige pas de tourments

A des êtres quel qu’ils soient juste pour faire beau

 

Le cirque doit être un spectacle avant tout

Qui doit faire rêver mais non pas torturer

Ici aucun animal ne joue

Il ne s’exécute que par crainte du fouet

 

Si vous voulez que vos enfants comprennent

Que tous les êtres vivants ont droit au respect

C’est à vous de faire en sorte qu’ils retiennent

Qu’aucun spectacle ne mérite de souffrance… jamais !

 

Ce n’est pas la place d’animaux sauvages

Que l’on confine après chaque représentation

Dont la capture a souvent causé un carnage

Et qu’on retient dans des cages prisons

 

Et qu’on arrête de dire que le dresseur

Aime les animaux qu’il vient ici montrer

Il n’y a aucun amour réducteur

Un fouet manié avec douceur reste un fouet

 

Aucun animal ne reproduira

Dans son milieu naturel et en liberté

Les contorsions qu’on lui demande là

Ça suffit à prouver que c’est contre son gré

 

Alors je vous en prie ne les emmenez pas

Voir un spectacle de souffrances et de douleurs

Aucun animal ne mérite ce sort là

Aucun enfant ne doit en être spectateur


©Shahlimare
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape
 

  

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site