Sur une chanson de Salvatore Adamo - Inch'Allah



J’ai vu ce lieu dans sa misère

Mais de l’amour dans leurs grands yeux

Quand j’ai voulu faire marche arrière

Mon cœur déjà battait pour eux

 

Comment sont-ils arrivés là

Abandonnés et rejetés

Je n’entendais plus que cela

Leurs petits cris pour m’attirer

 

Une autre cage, une autre histoire

Un peu pareille mais pas la même

Comment peut-on encore faire croire

Que seul l’humain c’est dire « je t’aime »

 

J’ai vu ce chien courber l’échine

Quand j’ai voulu m’en approcher

Ne tremble pas, ton mal je le devine

Et moi j’ai honte j’voudrais pleurer

 

Honte à vous ! Honte à vous !

Honte à vous ! Honte à vous !

 

Il doit penser que je ressemble

A son bourreau qu’il aimait tant

Car c’est pas le froid s’il tremble

Juste la crainte du temps d’avant

 

Et là ce chat défiguré

Juste par jeu ou pour faire mal

Qui en voudra d’un balafré

Et puis c’est juste un animal

 

Sans oublier les autres bêtes

Vaches et chevaux à la merci

De tous ceux qui les maltraitent

Et les laissent crever sans un bruit

 

Honte à vous ! Honte à vous !

Honte à vous ! Honte à vous !

 

Mais leurs souffrances sont bien réelles

Et les tordus qui ont fait ça

Ne garderont aucune séquelle

On ne les arrête même pas

 

Et ces petits qu’on laisse naitre

Sans qu’on en veuille et qu’on rejette

Alors qu’une simple opération

Eviterait les abandons

 

Moi je rêve du jour où la justice

Sans réserve s’abattra enfin  

A l’encontre de ces sévices

Et de ces traitements inhumains

 

Honte à vous ! Honte à vous !

Honte à vous ! Honte à vous !  

 
©Shahlimare

Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Droit de l'animal Mes Chansons musique Personnel

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site