Sur une chanson de William Sheller – Oh ! J’cours tout seul

La vie c’est pas qu’une image
Faut savoir faire des collages
Bien meilleurs
Et puis choisir le chemin
Qui mènera au voyage
Vers ailleurs

 On a chacun son destin
On participe au partage
En douleur
Mais si chacun met du sien
Alors on prend au passage
Du bonheur

 Et tu regardes ceux
Qui voudraient bien en être
Mais sans jamais rien donner d’eux
Qui le regrettent peut-être
Ceux là sont seuls
Et ils avancent mais toujours tous seuls

 Et si tu n’comprends pas
Apprends donc le langage
Des mots du cœur qui t’f’ront du bien
Qui enlèvent la rage
Tu s’ras moins seul
Faut just’ arrêter de s’faire la gueule

 On peut s’tromper de chemin
On n’est pas tous des routards
Ça fait rien
On n’est rien que des humains
Avec nos coups de cafard
Mais c’est rien

 Faut pas qu’tu t’dises que demain
Faudra rester au placard
C’est pas bien
Il faut te reprendre en main
Et franchir tous les passages
L’air de rien

 Et tu regardes ceux
Qui voudraient toujours être
Plus haut et toujours en bien mieux
Mais qui t’envient peut-être
Faut qu’tu t’réveilles
Tu dois et tu peux suivr’ ces conseils
Et si tu n’comprends pas
Remets-toi à l’ouvrage
Faut rien lâcher tu le sais bien
Sans aucun dérapage
C’est plus pareil
Voila maintenant tu te réveilles

 Et tu regardes ceux
Qui astiquent l’altimètre
Et tu voudrais bien faire comme eux
Mais dis-toi peut-être
Que tu vaux mieux
Et qu’tu es sûrement bien plus heureux

 On te dira sans doute
Que ton histoire fout l’cafard
Alors laisse-les déblatérer
C’est que des vieux charognards
Et tu vaux mieux
Car toi tu ne joues pas les envieux

 Et tu vaux mieux
Car toi tu ne joues pas les envieux

©Shahlimare
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Mes Chansons musique Personnel

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×