Bretagne

Souvenirs de Bretagne

 La Bretagne je l’ai découverte sous la pluie
Toujours sous un ciel d’un bleu gris
Mais qui savait donner à ses paysages
Son caractère un peu sauvage

 J’ai marché le long de ses côtes dans le vent
Espérant voir des Korrigans
Ces petits nains malicieux mais pas méchants
Il m’aurait fallu plus de temps

 J’ai vu les vagues sur les falaises s’écraser
Mais sans jamais les ébranler
Ce n’est pas la mer qui les fera gémir
Car sur cette terre pousse des menhirs

 Même si les caprices du temps versent les maisons
Ici les hommes c’est des Bretons
Et tant que les dolmens ne tomberont pas
Ils ne s’inquièteront pas pour ça

 Là on ne jure que par l’eau, l’air et le feu
Trois éléments qui en ce lieu
Sont représentés sous la forme de triskèle
Gravée ici sur toutes les stèles

 Il ne faut pas venir là en conquérant
Les gens sont rudes mais accueillants
Ils ne vous disent pas merci avec les mots
Mais par le geste car c’est plus beau

 Dans ce pays sauvage battu par les vents
Il faut savoir prendre le temps
Pour observer, écouter et le comprendre
Et alors vous pourrez entendre

 Entendre comme un murmure venu de la roche
Tout simplement : demat deoc’h !
Et quand vous partirez d’ici
Kenavo ar wech all ! Lancé comme un cri

©Shahlimare
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Mes Ecrits Personnel Poème

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site