Iles Bretonnes

Les Iles Bretonnes
Evidout Faxian

 A la nuit des temps les fées ont été chassées
De leur Brocéliande pour un motif oublié
Leur peine fut si grande qu’elles ne cessèrent de pleurer
De leurs larmes le Golfe du Morbihan fut créé

 Leurs têtes étaient ornées de couronnes très belles
Tressées de milles fleurs aux couleurs irréelles
Les fées les jetèrent alors dans le Golfe tranquille
Et donnèrent naissance aux 365 îles

 Mais trois d’entres elles jusqu’à l’océan s’en allèrent
Pour former à leur tour de nouvelles bandes de terre
Et ainsi Houat, Hoëdi et Belle-Ile virent le jour
Belle-Ile, pour la reine des fées, vêtit ses atours

 Ouessant n’est pas en reste avec ses korrigans
Qui en ronde sur les falaises invitent les passants
A les rejoindre en échanges de leurs beaux trésors
Qu’ils accorderont uniquement aux cœurs d’or

 Les îles Glénan, l’île de Batz et l’île de Bréhat
L’île de Groix dont on dit qui la voit, voit sa joie
Enez Sun… l’île de Sein qui vous annonce la fin
Autant de petits paradis pour les marins

 Mais il est impossible de toutes les citer
Car ce serait prendre le risque d’en oublier
Et puis qui, mieux qu’une Bretonne, saurait en parler
Avec passion, avec amour, avec respect

 Alors tous les matins je reviendrai te lire
Car tu sais comme personne venir les décrire
Avec les mots du cœur qui bat à l’unisson
De ces lieux que tu aimes, de ce pays breton

©Shahlimare
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Mes Ecrits Personnel Poème

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site