L’Imposteur

L’Imposteur

 S’il est des amitiés qui peuvent se nouer
En virtuel ou même dans la réalité
Il faut toujours se méfier de l’imposteur
Qui se dit ami mais qui n’est qu’un voleur
Voleur de mots… voleur de confidences

 Il met en place tout le décor pour mieux tromper
Joue de la gentillesse au plus haut des sommets
Usant, abusant de tous les stratagèmes
Qui caractérisent certaines âmes humaines
Jeu d’imbéciles… jeu pas sans conséquences

 Et quand il a su enfin voler la confiance
Alors un troisième larron entre dans la danse
Mais rien ne dit que le nombre est limité
Ça amuse les biens pensants, les cultivés
Culture de merde… culture de desséchés

 Parce qu’il fait de belles phrases il se croit supérieur
C’est dommage, il lui manque l’intelligence du cœur
Il reste persuadé d’être un artiste
Mais il ne vit qu’à travers ses artifices
Artiste sans vie… artiste tout gris

 Attirer les confidences faites sans méfiance
Pensant être dites à un ami de confiance
Et c’est comme un diner de cons sans image
Où on se moque de vous page après page
Trahison terrible… trahison sans pardon

 Et le pire dans tout ceci quand ça va trop loin
Qu’il se fait prendre à son propre jeu de vaurien
Non content d’avoir bafoué l’amitié
Il essaye de salir dans toute sa lâcheté
Aujourd’hui je dis ce que j’ai sur le cœur
Toi un ami ? T’es rien qu’un imposteur !

©Shahlimare
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Mes Ecrits Personnel Poème

1 vote. Moyenne 1.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site