Poussière de Vie

Poussière de Vie

 Que reste-t-il du vieux chêne centenaire
Quand la tempête passée, il reste à terre
Après un siècle à se battre pour vivre
Poussière de vie

 Que reste-t-il de ce bel animal
Que la balle du chasseur supprime, bestiale
Ne lui laissant aucune chance de survivre
Poussière de vie

 Que reste-t-il de ce ruisseau qui court
Quand ses eaux sont pompées, qu’on le laboure
Juste pour agrandir les champs du profit
Poussière de vie

 Que reste-t-il des mers, des océans
Quand on tue tout ce qu’il y a dedans
Parce que la faune marine ça meure sans bruit
Poussière de vie

 Que reste-t-il des terres surexploitées
Noyées de pesticides, de nos saletés
Sans aucune mesure pour les préserver
Poussière de vie

 Et que reste-t-il de notre atmosphère
Quand tout est permis et qu’on laisse faire
Alors qu’on sait mais qu’on préfère se taire
Poussière de vie

 Mais que restera-t-il de l’homme demain
S’il n’est pas fichu de se prendre en main
Et d’arrêter de croire que tout est sien
Poussière de vie

 Poussière de vie qui peut faire renaitre
Poussière de vie qui peut disparaître
Poussière de vie sans quoi plus rien ne vie

©Shahlimare
Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Mes Ecrits Personnel Poème

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×